L’enthousiasme américain : patriotisme ou chauvinisme ?

8 Fév

Alors que je suivais le Superbowl dimanche dernier avec intérêt, sachant que ce match, et surtout ce grand spectacle, serait suivi dans le monde entier, je me demandais ce que le reste du monde pensait de ces démonstrations de richesse et de patriotisme. En Europe, on chante l’hymne national uniquement lors d’un match international, entre plusieurs nations. C’est donc toujours encore surprenant pour moi d’entendre l’hymne national, et de voir le drapeau Américain brandi à chaque match de football, baseball ou basketball… même au niveau local, entre différentes villes, universités, ou différents lycées. Et je me demandais si ces démonstrations de dévotion pour les États-Unis proviennent plutôt d’un sentiment de patriotisme, ou de chauvinisme arrogant, voire dédaigneux ?

patriotisme /pa.tʁi.jɔ.tism/ masculin

Ex. Aux premiers mots proférés dans cet étrange débat, j’ai ressenti les bouillons du patriotisme jusqu’au plus violent emportement. — (Mirabeau, Sur le drapeau tricoloreAssemblée constituante du 21 octobre 1790)
Source : Wiktionnaire

L’effigie du drapeau américain dans tous ses états : qu’il s’agisse juste du fameux bleu-blanc-rouge (eh oui, nous ne sommes pas les seuls, à part qu’ici c’est le red-white-and-blue), ou bien du drapeau avec l’aigle, et du t-shirt jusqu’au string,  on le trouve partout ! Et les Américains étant très forts en marketing, il représente le logo d’une marque très répandue et acceptée. Quand on visite les USA pour la première fois, on rapporte des objets de la « marque » en souvenir et on les brandit avec fierté…

Je suis moi-même immergée dans cette culture depuis à peu près dix ans, et j’ai aussi acquis la double nationalité en 2008. À force d’être affiché partout et de faire partie du quotidien, le drapeau devient assez banal. Après Coca-Cola ou Disney (bon peut-être quand même avant…), c’est la marque la plus répandue.

My au pair group at a local Christmas parade, with symbols of their home countries.

Donc en voyageant avec mes compatriotes américains en France, c’était tout naturel pour le groupe de porter des bérets avec le logo du voyage gagné, c’est-à-dire le drapeau français avec une baguette et « ooh-la-la » (je me suis sentie comme dans un mauvais remake de « European Vacation » avec Chevy Chase…). Ben oui, si nous sommes fiers de l’Amérique, se disent-ils, les Français doivent aussi être fiers de leur pays, de leur nationalité, oh-yeah ! Et me voilà donc à l’aéroport de Nice portant ce béret (qui je dois dire me va super bien), quand un monsieur m’interpelle et me demande si :

1)      Je suis bien française

2)      Je fais partie de l’armée

3)      Ben alors, pourquoi portez-vous le drapeau français ?

J’ai essayé de lui expliquer le concept du patriotisme, mais justement, en France, on est seulement « chaudement enthousiasmé par sa nationalité » lors de la Coupe du monde FIFA, ou bien la Ligue des champions de l’UEFA… Autrement, on considère une fierté affichée de son « amour » pour sa patrie, du chauvinisme, voire du nationalisme… Le sentiment qui est justement l’instigateur de tant de conflits en Europe, et donc, on s’en méfie !

chauvinisme /ʃo.vi.nism/ masculin

Ex. A l’antisémitisme politique s’associe immanquablement l’antisémitisme religieux : le chauvinisme exploite le fanatisme et le fanatisme se fait le paravent du chauvinisme. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
Source : Wiktionnaire

Le chauvin est donc « très patriote », au point de considérer sa propre nation supérieure aux autres. Plus qu’une fierté naïve, il s’agit d’un sentiment de condescendance,  de suprématie : « On est les meilleurs ! À bas les (autres nations) ! ». Ça commence avec du houliganisme, ça finit avec une guerre…

Mais comme la culture Américaine est très autocentrée (le programme scolaire en histoire se concentre presque exclusivement sur les États-Unis, les autres pays, on les survole), et que la plupart des Américains n’ont jamais quitté leur pays (pour preuve : leur manque de connaissances géographiques les statistiques du State Department de janvier 2011 dévoilent que 2 Américains sur 3 n’ont pas de passeport, donc ils ne pourraient même pas voyager au Canada), c’est à se demander : les autres nations, ils en pensent quoi ?

D’après un sondage de Fox News en avril 2011, 84 pour cent d’adultes américains pensent que les États-Unis constituent le meilleur pays du monde. Presque 70 pour cent déclarent ne pas vouloir quitter le pays pour vivre autre part. Alors que deux tiers considèrent que les États-Unis se trouvent dans une plus grande faiblesse qu’il y a 5 ans, ils pensent toujours que c’est le meilleur pays.

Le drapeau dans un stade de baseball

« Le meilleur »… ce superlatif révèle une croyance absolue, consistante avec l’importance de la foi et de la religion dans le pays. « Le meilleur », comparé à quoi ? Et puis à quels niveaux ? Ce qui me choque, c’est d’entendre mes compatriotes clamer : « We are the best in the world ! », alors que ce monde, ils ne le connaissent qu’en peinture, par les images déformées diffusées par le cinéma, la télé et les « reality shows ». Le « monde » pour eux, c’est leur pays. Les « USA » et « the world » sont interchangeables en conversation… Sinon, pourquoi le championnat de baseball national (organisé par la Major League Baseball, qui rassemble la Ligue nationale et la Ligue américaine du baseball…) s’appellerait-il le « World Series » ?

En conclusion, je trouve nos deux mots d’émotion d’aujourd’hui très synonymes, la seule différence étant que l’excès du premier sentiment devient le deuxième, parce qu’en plus d’une simple fierté nationale, on y ajoute l’arrogance et le dédain. Mais peut-on vraiment penser que son pays est le « meilleur », sans forcément regarder de haut, avec un peu de mépris, ces autres pays de « deuxième classe » ?

3 Réponses to “L’enthousiasme américain : patriotisme ou chauvinisme ?”

  1. the online diary of an American in Paris février 9, 2012 à 08:40 #

    Excellent article! Absolutely spot-on.

    • FrenchNad février 9, 2012 à 09:59 #

      Merci cher compatriote!

      • dony octobre 30, 2013 à 09:07 #

        La fiérté et l’arrogancedoit etre les mots-clé, mais J’espère que vous avez compris bien l’histoire de Nicolas Chauvin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :